AVIATOR (2004)

Encore une grande fresque historique de Martin Scorsese. Et encore un film de ce brillant réalisateur avec Leonardo DiCaprio, acteur tout aussi brillant. La rencontre de ces deux monstres du cinéma est toujours gage de qualité. Et ce n’est pas Aviator qui me contredira.

Aviator est un biopic sur une période de la vie d’Howard Hugues incarné avec brio par DiCaprio. Celui-ci a été le premier a faire le tour de la terre en 3 jours bouleversant le monde de l’aviation. Son premier film a été le plus cher de l’histoire du cinéma, il a séduit les plus grandes stars d’Hollywood, a été l’un des homme les plus riches des États-Unis; bref… Hugues était un être mythique et totalement parano aussi qui méritait un film à sa mesure.

Le mec était ultra consciencieux lorsqu’il s’agissait de cinéma. Un vrai psychopathe.

Et c’est donc une œuvre dense et passionnante à laquelle nous avons affaire. Alors j’ai étrangement peu reconnu la patte Scorsese durant ce long métrage. A part pour quelques scènes, j’ai trouvé la mise en scène plutôt passe partout et moins caractéristique du bonhomme. Après, cela n’enlève rien à la majesté du film. Décors grandioses, caméra maîtrisée au millimètre, cadrages et plans parfaits, séquences d’anthologie; c’est du bon et grand cinéma.

Même si je trouve que le film prend son temps par moments et se permet de parfois trop ronronner sur ses acquis, j’ai été pris par cette histoire et subjugué par le personnage romanesque et fort intéressant que fut Howard Hugues. L’on y suit pas toute sa vie mais certainement la partie la plus passionnante.

Surtout, essayer d’avoir l’air le plus naturel possible…

DiCaprio y excelle. Jouant comme souvent avec ardeur et passion, nous livrant une prestation habitée presque terrifiante vers la fin du film. L’acteur réussit à outrepasser sa différence physique flagrante avec le personnage réel pour devenir aussi hanté et perturbé que lui. On a alors un Hugues édifiant de vérité et de folie qui s’offre à nous. Le reste du casting 5 étoiles de ce film n’est pas en reste. Cate Blanchett et Kate Beckinsale (pour ne citer qu’elles) entrent parfaitement dans la peau des actrices de légende qu’elles incarnent.

« Ne vous inquiétez pas , j’ai une machine de linge sale qu’est en train de tourner. »

Ce film nous plonge avec délectation dans l’âge d’or Hollywoodien. Dans une époque de prospérité et d’insouciance depuis longtemps disparue. Et on y croit! On est en plein dedans. Bravo aux accessoiristes et costumiers du film.

En conclusion, pas grand chose à redire de ce film si ce n’est qu’il est un fort beau film bien réalisé et admirablement interprété. Ce n’est pas le meilleur que l’on puisse en retirer de la collaboration DiCaprio/Scorsese mais il reste solide et fort bien réussi. A voir surtout si l’on aime les personnages réels romanesques haut en couleurs.

Ma note: 7,5/10.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire