BOJACK HORSEMAN-Saison 4

Le retour du cheval anthropomorphe préféré du Renard! (en même temps y’a t-il d’autres chevaux anthropomorphes connus???).
Après trois saisons de haut vol, notre cher équidé atrabilaire continuera-t-il sur sa lancée? Poursuivra-t-il sa course folle vers les sommets? Alors qu’il nous avait laissé en plan total en fin de troisième saison préférant fuir les sirènes de la gloire et s’éclipser l’on ne sait où laissant ses amis, Todd, Diane et Mister PeanutButter en tête, livrés à eux-mêmes bataillant avec leurs propres soucis?

Après avoir visionné cette nouvelle saison je dois dire que je suis plutôt mitigé.
Je trouve déjà que cette quatrième saison de la série est la moins drôle de toutes.
Alors oui j’ai ri et il y a des choses totalement grotesques et dingues dignes de la série (ahlala, ce con de Todd et son idée de clowns-dentistes pour que les enfants aient moins peur d’aller chez le dentiste!) mais j’ai l’impression que les scénaristes ont plus de mal à se renouveler et à surprendre qu’à l’accoutumée avec l’univers de Bojack.

BoJack Horseman. (Photo Netflix)

Il faut dire aussi que cette saison pousse encore plus loin le développement intérieur des personnages qui sont toujours plus confrontés à leurs démons. La sensiblerie est au premier plan ici et cela prête peut-être moins à sourire. Certes.
Que ce soit Bojack, Diane ou surtout Princess Carolyn (bien plus mise en avant cette saison je trouve), chacun de nos sémillants protagonistes sera confronté à nombre de questionnements et de doutes.
Poussant certains épisodes jusqu’à la psychanalyse. Oui, carrément.
Celui sur les flash-backs de la mère de Bojack est assez novateur et est représenté de manière différente ce qui procure un réel plaisir de voir que l’imagination des auteurs n’est pas bridée. Cela appuie encore plus l’éclectisme du show, ce qui n’est pas pour déplaire non plus.
Il y a toujours 2 ou 3 épisodes d’une saison de Bojack Horseman qui se démarquent par leur différence de traitement. Et cette nouvelle saison ne déroge pas à la règle.

J’aurai un dernier détail qui m’a gêné à partager. Le fait que Bojack semble un peu plus mis a l’écart cette saison. Peut-être me fais-je des idées mais je le trouve moins présent. Les autres personnages ayant plus d’espace et d’importance cette année. Cela m’a rendu un peu chafouin tant j’apprécie Bojack et sa folle voix de Will Arnett qui lui correspond parfaitement.

Mais bon, la série suit gentiment son cours faisant un peu moins place à l’humour et plus au développement des personnages. Même si arrivé à la fin, je trouve que pour certains cela n’a pas grandement évolué.
Toujours est-il que cette série reste dans le haut du panier niveau séries d’animation proposant un contenu mature bien plaisant.

Ma note: 7/10.

Laisser un commentaire