Doctor Strange (2016)

Déjà le quatorzième film issu des studios Marvel. Mais pas n’importe lequel. Le film qui introduit dans leur univers un des super-héros les plus méconnu mais aussi le plus apprécié de la sphère des marvelophiles. Le Docteur Strange, sorcier suprême, maître des arts mystiques, qui protège le monde de menaces issues des multivers tapi dans sa maison de Greenwich Village tout en gardant un oeil sur l’oeil (ben voui) d’Agamotto…

Tout un programme.

screen_shot_2016-07-15_at_3-40-37_am_3

Et quoi de mieux pour mettre en image un personnage aussi complexe qu’un acteur reconnu et talentueux: Benedict Cumberbatch! Cet acteur charismatique au possible incarne à la perfection le docteur Strange! C’est dingue comme marvel réussit toujours ses castings! Il est Stephen Strange! Depuis le prétentieux insupportable du début du film jusqu’au héros plein d’abnégation du final.

Il est d’ailleurs amusant de noter que son personnage à le même parcours ainsi que les mêmes traits de personnalité que Tony Stark. Possible relève??? Seul l’avenir nous le dira…

Sinon, le reste du casting est 5 étoiles lui aussi. Tilda Swinton (toujours aussi transformiste pour ses rôles) en Ancien et Mads Mikkelsen en méchant (au nom imprononçable pour moi…Kessilius? Cassilius? Bref…). Que des acteurs reconnus et chevronnés. La classe!

img_une_23146_doctor-strange-le-guide-comics

Le film est un feu d’artifice visuel. Honnêtement, si vous pensez que le plus « mindfuck » à la Inception était dévoilé dans la bande annonce, vous êtes loins du compte. Le film foisonne d’idée visuelles sur la déformation de la réalité. C’en est juste dingue! Certaines scènes filent le vertige. La course poursuite à New-York est juste hallucinante et est un pied total. La seule limite est l’ imagination. Il en va de même pour la scène de baston dans une ruelle qui se « reconstitue à rebours »…bref, il faut le voir. C’est fun et frais. Le film possède une véritable identité visuelle et on se demande vraiment comment ils pourraient arriver à nous surprendre s’il y a une suite.

Une belle maîtrise des effets spéciaux pleine d’inventivité. Puis cette scène durant laquelle Stephen Strange traverse les multivers digne d’un trip hallucinatoire! On se croirait devant la fin de 2001 l’odyssée de l’espace. Pour un film tout public à la visée ultra commerciale, fallait oser. Très sympa.

doctor-strange-trailer-poster-comic-con

Le film a une identité assez sombre pour un Marvel. Avec Scott Derrickson derrière la caméra il fallait s’en douter (réalisateur habitué des films d’horreur). Les plans, les cadrages, certaines mises en scène évoquent plutôt des réalisations horrifiques. Mais ce n’est que mineur, évidemment. Nous sommes là devant un marvel, forcément.

Donc, oui, le film est plus sombre et plus mature mais on échappe pas aux traits d’humour obligatoires dans le cahier des charges de toute production Marvel studios. Etonnamment, ici, ça passe plutôt bien. Ce n’est pas lourd et plus subtil qu’à l’accoutumée. Oufff!!!!!

Décidément, on enchaîne les bons points avec ce nouvel opus.

L’émotion est aussi au rendez-vous (SPOIL par exemple lors du discours de l’Ancien juste avant sa mort.)

Le personnage féminin est, pour une fois, bien traité (on est loin de la potiche Natalie Portman de la saga Thor, pour sûr) et la musique est enfin notable dans une production Marvel. Faut dire qu’aux manettes, c’est Michael Giacchino, loin d’être un tâcheron. Tantôt grandiloquente, tantôt mystique; la musique illustre parfaitement la démesure du film.

Mais derrière ce florilège de satisfactions il y a forcément l’écueil de défauts.

En premier lieu, le méchant, qui est comme trop souvent dans les productions du studio, anecdotique et a peine développé. Quel dommage quand on a un acteur du calibre de Mads Mikkelsen (cela me rappelle le cas Jeff Bridges pour Iron Man 1)…

Puis le film est une origin story. On a donc un film dont le déroulement est ultra classique, attendu et déjà rabâché maintes et maintes fois. C’est sûr que scénaristiquement vous n’aurez aucune surprise. Tout est tellement prévisible…

Puis bordel, le héros s’appelle Stephen! StePHen quoi!!!! Et pas SteVen! Mais bon sang la VF est déjà assez horrible comme ça alors si les doubleurs ne comprennent même pas que ce prénom existe et se prononce différemment…blasé…

M’enfin (comme dit l’ami Lagaffe, Gaston hein; pas l’autre tâcheron qui officiait sur TF1) ne boudons pas notre plaisir. Le film est un très bon divertissement bien réalisé et bien mené. Un blockbuster qui réussit pleinement à nous divertir en nous en mettant plein les yeux! Un film qui se hisse dans le haut du panier des productions du studios. Je vois déjà les enfants vouloir porter la cape du docteur pour se déguiser (un personnage à part entière dans le film sa cape). Un succès.

Pour les plus avertis, peut-être décèlerez vous l’allusion à Sherlock dans le film 😉 et peut-être devinerez vous les deux personnages que joue Cumberbatch dans le film (car oui, il interprète deux rôles) 😉


Ma note: 8/10

4 réflexions au sujet de « Doctor Strange (2016) »

  1. Ahahah j’ai tellement eu un sourire énoooorme quand j’ai vu l’allusion à Sherlock ! Je n’ai pas pensé à le mettre dans ma chronique mais j’avoue que c’est un des trucs que j’adore dans ce genre de films où l’acteur a eu un autre rôle phare dans sa vie.
    Sinon, je crois que on pense exactement la même chose du film, de A à Z, je te rejoins sur tous les points.
    Par contre… pourquoi il n’y aurait que les enfants qui voudraient mettre la cape de Strange ? Moi aussi ça me botte bien *-* lol

  2. Après visionnage du film (enfin !) et hélas en français comme toi, je peux te dire que je rejoins ton avis. Certes il y a des faiblesses mais c’est magnifique esthétiquement, bluffant du point de vue du casting et on se retrouve comme un.gosse les yeux écarquillés.

Laisser un commentaire