Independence Day : Resurgence (2016)

Faudra quand même m’expliquer pourquoi les aliens ont cette fâcheuse habitude de toujours envahir la Terre le 4 juillet????

Bonjour à toutes et tous, aujourd’hui je vais vous parler de la suite d‘Independence Day, nanar sympathique des années 90 que j’ai récemment chroniqué. Suite inattendue et plus qu’inutile qui s’est d’ailleurs faite dézinguer dès sa sortie.
Alors, est-ce que cette haine et cet acharnement sur cette licence cinématographique sont réellement justifiés?

Il faut dire qu’en démarrant le visionnage du film je me suis dit que les critiques étaient excessives. Ce n’était pas fin mais cela démarrait agréablement ( avec de bonnes idées et des évolutions intéressantes je trouve) et je ne comprenais pas le bashing total autour du film.
Et puis le film a continué…Et continué…S’enlisant toujours plus dans la catastrophe industrielle. Enchaînant les incohérences scénaristiques, les conneries d’écriture, les dialogues absurdes, l’humour lamentable, et j’en passe…
Au point que je peux dire dorénavant que le premier film est bien supérieur à celui-ci. C’est dire!

Commençons de manière plus agréable avec tout ce qui va plutôt bien dans ce film.
Il est déjà indéniable de constater que cela fait plaisir de retrouver une grande partie du casting d’origine. On voit comment ils ont évolués et on a l’impression de retrouver de vieux amis. Ça, c’est pour l’atout nostalgique du film. Et ce qui est encore plus sympa c’est de découvrir que Will Smith n’a pas repris son rôle pour cette suite et oh oui que c’est bon de savoir que l’on ne va pas se refarçir son personnage arrogant et insupportable!

Il est aussi agréable de voir comment le monde a évolué en 20 ans suite à l’attaque extraterrestre. Les nations se sont unies face à la menace et ont construit des stations de défense un peu partout dans le système solaire afin de se protéger d’une éventuelle nouvelle attaque. Tout cela en se servant de la technologie alien acquise lors du précédent conflit évidemment. Le côté SF dystopique est ici très sympa et pas mal de détails nous montrent ce qu’aurait pu être notre monde si un tel évènement avait eu lieu. Que ce soit dans l’architecture des villes ou dans les technologies de tous les jours.

Sinon, Roland Emmerich oblige, nous en prenons à nouveau plein les mirettes! Le dieu de la destruction est de retour!
Et même si certains vont trouver cela trop « what the fuck », on ne peut nier qu’un vaisseau spatial tellement immense qu’il a sa propre gravité et donc aspire forcément tout ce qui est à sa proximité directe sur Terre c’est plutôt impressionnant à voir.
Les effets spéciaux sont donc ébouriffants et on bouffe de la destruction de grande ampleur à tous les niveaux. Pour ça, on en a pour notre argent!
Cela atteint un niveau de dinguerie jamais vu!

Sinon, passons à ce qui fait mal…
Et y’en a des choses qui font mal…
Déjà les nouveaux personnages introduits dans ce film sont une catastrophe.
Ils ne sont pas du tout caractérisés. On s’en fiche totalement de ces jeunes cons pilotes ou autres! Le film va tellement vite dans le développement de son histoire qu’on a pas le temps de s’attarder sur eux. Maladroitement, on essaye de leur inventer un passif mais on s’en fout. C’est trop maladroit. Puis ils sont tellement mal écrits qu’il faut dire qu’on a pas vraiment envie d’avoir de l’empathie pour eux.
La cerise sur le gâteau c’est que le personnage censé jouer le fils de Will Smith est encore plus insupportable que Will Smith lui-même. Si, si, c’est possible!
Je n’ai retenu aucun prénom tellement tous ces protagonistes m’indiffèrent. De la fille de l’ancien président (ah d’ailleurs Bill Pullman fait peine à voir dans ce film) au frangin de Thor (oui, l’acteur frère de Thor dans la vraie vie, sorte de playboy bien moins talentueux que l’illustre frangin), chacun nous indiffère. Ne nous inquiétant aucunement pour leur sort. Cela dû à un acting douteux et à des dialogues navrants.
Parlons en des dialogues!
Catastrophiques!
A force de chercher à placer des vannes tout le temps durant le long métrage, les personnages semblent ne stresser d’aucun enjeu. C’est abusé quoi!
En pleine invasion dans le vaisseau mère ennemi alors qu’ils sont pourchassés par des aliens, le frère de Thor et le fils de Will Smith continuent inlassablement de lâcher des bons mots…Soi-disant pour donner un côté bad-ass aux personnages mais là c’est trop!
Et ça n’arrête pas de tout le film, s’amplifiant au fur et à mesure que la tension devrait être à son maximum!
Ce qui désamorce toute tension bordel!
C’est quand même le b.a-ba lorsque l’on écrit un scénario qui se veut intense et tendu!
Mais merde quoi!

Bref, le film est de plus en plus insupportable à suivre tant les dialogues et les vannes sont creux et/ou poussifs.
Et ce n’est pas la présence de Charlotte Gainsbourg (mais qu’est ce qu’une telle actrice est allée foutre là-dedans?) ou de Jeff Goldblum qui sauveront le film.
Et oui, merde quoi, même Goldblum ne parvient pas à sortir cette connerie de la joke navrante! J’aurai jamais cru écrire ça un jour!
Puis que c’est bête scénaristiquement et blindé d’incohérences. Y’en a tellement! Rien que de voir comment les aliens laissent leur vaisseau mère sans protections est affligeant. Faut croire qu’ils n’ont rien retenu de la déculottée prise il y a 20ans…

Et pourquoi faut-il que le film s’évertue à vouloir reproduire les scènes « fortes » du premier opus? On a droit au discours fédérateur du président (en encore plus poussif et pitoyable bien évidemment), au sacrifice final en mode pilote de chasse et tant d’autres redites inutiles…
N’oublions pas les pans entiers de scénario alloués à des personnages qui n’apportent rien mais vraiment rien à l’histoire. Je parle bien sûr du père de Jeff Goldblum dont on se demande pourquoi lui et toute la bande de gamins sont dans le film…De belles minutes gâchées qui auraient pu être allouées à mieux développer les nouveaux personnages par exemple.
Et ce final, ce final qui promet un prochain film encore plus « what the fuck-esque » mais qui ne sortira jamais (car fort heureusement le film a fait un bide annulant toute éventuelle suite) qui nous fait lâcher un ouf de soulagement tant on est dépité devant l’étalage de tant de conneries.

Bon, je dois quand même admettre qu’Emmerich a su jouer des moqueries qui lui étaient imputées suite au premier film et globalement durant toute sa carrière en jouant avec la destruction de la Maison Blanche dans ce film et aussi en riant malicieusement du célèbre coup du « on a qu’à leur faire attraper froid » du premier film…Il reste toujours de l’espoir…

Un film qui se vaut uniquement pour son grand spectacle et sa grandiloquence cataclysmique saupoudrée d’effets visuels nous arrachant la rétine. C’est tout…Et c’est trop peu…

Ma note: 3,5/10.

Laisser un commentaire