La Trilogie Cornetto

Mais kézako que la trilogie Cornetto??? C’est une trilogie de films réalisés par l’anglais Edgar Wright dans lesquels les héros sont toujours joués par Simon Pegg et Nick Frost. Qui dit trio d’anglais, dit forcément comédies décomplexées!!!! Et le pourquoi du comment de cette appellation c’est  simplement car dans chacun de ces films apparaît toujours à l’écran un paquet de glace Cornetto! Donc à vous d’essayer de les repérer au visionnage 🙂

 

SHAUN OF THE DEAD

Film à moitié zombie et à moitié comédie romantique, Shaun of the Dead est un OVNI rafraichissant qui sans tomber dans la lourdeur revisite avec humour tous les codes du genre zombiesque au cinéma. Rajoutez une pointe de cet humour typiquement anglais et vous vous trouvez devant un bijou d’inventivité, d’originalité et de fraicheur. Dans le genre, malgré de nombreuses tentatives d’égaler la comédie horrifique de zombies depuis (Fido pour n’en citer qu’un) on a jamais fait mieux. Le début d’une collaboration fructifiante entre le acteurs et le réalisateur. Suite à ce film, de nombreuses portes vont leur être ouvertes.

HOT FUZZ

Après le film de zombie, place à la parodie de films d’action avec policier bad-ass!!!! Pour une fois Simon Pegg ne joue pas un loser mais un policier efficace et investi…peut-être trop investi. Pour excès de zèle il se retrouve muté dans un commissariat du fin fond de l’Angleterre, là où les policiers sont tout l’inverse de lui. Il y retrouve son compère Nick Frost en policier paresseux et inefficace au possible. Ensemble, ils vont devoir déjouer un complot absurde qui menace toute la communauté de ce paisible village, du moins en apparence. De l’humour, de la satire, pour une nouvelle fois une réussite totale. Décidément, Edgar Wright excelle et joue avec tous les codes du genre.

LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE ou THE WORLD’S END

Dernier volet de cette trilogie Cornetto. Dans celui-ci, Wright mise sur l’effet nostalgique, sur la mélancolie du temps qui passe ainsi que le regret d’une époque révolue. Simon Pegg y joue encore un loser qui n’a rien accompli de sa vie qui réussit à convaincre ses anciens potes (malgré leur réticence) à faire une dernière tournée des pubs. Espérant revivre ce qu’il considère comme la meilleure époque de sa vie. Evidemment, derrière le buddy movie potache se cache un scénario inattendu à la Wright car le film va vite tourner en un film d’invasion alien!!!! Toujours, Wright, brasse les genres et détourne avec brio sans tomber dans la lourdeur. On sent le fan de cinéma de genre derrière la caméra. De plus, pour cette réunion finale avec ces acteurs fétiches;le réalisateur nous met plus d’émotions qu’à l’accoutumée. Ce film est un vrai cri d’amour à une époque révolue, à un esprit No Future typiquement anglais. En bref, nos héros du jour tirent leur révérence avec une belle émotion cachant un bien beau message de ne pas désespérer et de continuer à ne rien prendre au sérieux malgré le poids des années.

Voilà, à vous de voir les films et de repérer les Cornettos dissimulés dedans (à savoir que les emballages couleurs des Cornettos différent dans chaque film. Les couleurs des emballages sont censés représentés le genre du film). Vous avez peut-être vu le duo d’acteurs dans le film Paul aussi (qui n’est pas de Wright) et Simon Pegg dans les sagas Mission Impossible et Star trek. Et oui, leurs conneries leur ont ouvert des portes!

8 réflexions au sujet de « La Trilogie Cornetto »

  1. Ma trilogie culte par excellence, je les connais absolument par coeur et je suis probablement capable de te faire tous les dialogues de Hot Fuzz là, tout de suite. 🙂

  2. La bloody ice cream trilogy c’est juste une perle qu’on partage allègrement et qu’on mate une fois tous les six mois en prétextant qu’on veut la montrer aux potes. Les 5 premières minutes de Hot Fuzz j’ai du les voir 100 fois et je crois qu’à chaque fois je ris encore plus fort.

Laisser un commentaire