L’armée des morts (2004)

Remake du film culte de George Romero « Zombie », ce film s’avère aussi être le premier film d’un réalisateur qui depuis à percé dans le milieu, j’ai nommé Zack Snyder. Récent auteur entre autres de longs métrages tels que Batman V Superman ou Man of Steel.

Enfin, revenons à nos moutons et attardons nous sur ce remake zombiesque qui a tout d’une commande de studios.

L’armée des morts nous raconte comment un groupe d’individus se rassemble dans un centre commercial et cherche à survivre dans ce lieu face à une invasion de zombies. Face à l’épidémie qui menace, ils vont devoir s’unir et essayer de s’entendre, malgré toutes les disparités possibles entre les protagonistes.

C’est donc un énième film de zombies. Un énième film posant une réflexion sur l’homme face à cette situation inédite. Un énième film qui confronte les personnages entre eux afin de démontrer que l’homme même face aux drames et à la mort palpable restent avant tout des êtres animés par l’égoïsme. Encore un film qui nous montre comment la cohabitation et la cohésion peuvent sembler difficiles. Après tout, cela n’est-ce pas le propos de tout bon film de zombie?

Enfin, le film s’attarde très peu je trouve sur ce côté là de l’approche du film de zombies. Je trouve qu’il donne plutôt dans l’action et le gore à foison.

Et je trouve cela dommageable. 

Je vous le dis de suite, pour moi, ce film n’arrive pas à la cheville de l’original. Là, où l’original semblait poser des réflexions et être une critique sociale; celui-ci n’est qu’un défouloir prétexte à de la tripaille en surenchère.

Je ne comprends pas les critiques pour la plupart dithyrambiques autour de ce film. Certes, il y a de bonnes idées et des choses très funs. Certes, le film arrive à asseoir sa propre identité par rapport au film original en digresssant assez vite dans son scénario.

Mais je n’arrive pas à prendre ce film sérieusement. Je trouve que les protagonistes du film sont des clichés ambulants. Plutôt bêtes en plus. La palme revenant au noir qui se la joue dur des quartiers défavorisés; celui-ci est vraiment con comme un balai en plus d’être un foutu cliché ultra éculé. Il y a aussi le mec qui semble méchant de prime abord mais qui se révèle avoir un grand coeur, la femme forte qui a tout perdu, l’égoïste qui ne pense qu’à lui, le flic qui gère tout, le p’tit jeune qui développe un love interest niais…Enfin bref, la caractérisation des personnages m’a grandement saoulé.

En plus, le film est ponctué de punchlines ridicules qui tendent vers la série B ou Z selon comment vous ressentez le truc.

Cela peut paraître drôle et cool mais le film se veut très sérieux et pas second degré. Ou alors je n’ai pas compris le souffle que le réalisateur a voulu donner à son film. Pour moi, ça ne marche donc pas. Il y a un décalage qui me gêne.

Si certains moments sont plutôt jouissifs, du genre des bus en mode bunker permettant de dézinguer du zombie avec grand plaisir ou encore les interactions avec Andy l’armurier vivant dans le bâtiment en face du centre commercial; certaines scènes tirent là aussi le film vers le bas. La scène de l’accouchement, toujours avec ce con de noir de service, relève véritablement du nanar…

Sans parler de l’agacement que causent certains personnages dans ce genre de film comme la fille stupide prête à tout compromettre pour un chien qu’elle connait à peine. Y’a que dans ce genre de films que les gens sont si idiots. Pour moi, ça décrédibilise le tout.

Je le répète, c’est fort dommageable car certaines scènes font preuve d’une tension bien maîtrisée comme celle de la salle de bains dès le début du film.

Le pompon étant que la partie filmée qui démarre à la fin du film, dès que le générique se met en route, est pour moi bien plus intéressante que tout le film. Lol. En 5 minutes, le film a réussi à m’accrocher, mais c’était la fin. Arffff…..

Donc voilà, de bonnes choses, indubitablement. Mais le film semble ne pas se décider entre assumer sérieusement son propos ou partir vers de la série B assumée. Il y a un problème de genre dans ce film qui m’a perdu. Et qui fait que contrairement à la plupart des critiques; je n’arrive pas à le considérer comme un des meilleurs films de zombies. C’est moyen à mon sens.

Ma note: 6/10.

5 réflexions au sujet de « L’armée des morts (2004) »

  1. Je n’aime pas les films de zombies, mais ma mère me demande souvent de lui en acheter, elle essaie de tous les voir (chacun sa passion 🙂 ). Je vérifierai qu’elle ne le possède déjà pas sinon, j’irai lui prendre 🙂

      1. ça va sembler bizarre, mais ma mère aime bien tous les films de zombies et parmi ses préférés, il y en a que je qualifierais, peut-être méchamment, de zombies. Mais je note tes autres suggestions.

  2. Personnellement, j’aime énormément ce remake (pourtant j’adore aussi la version originale) qui m’avait vraiment secoué. Surtout j’ai aimé le fait qu’il ne cherche pas à copier à tout prix le film de Romero, qu’il tente pour moi justement de proposer des choses (le coup du bébé zombie par exemple) et surtout je crois qu’il joue justement avec les stéréotypes.

    1. Voilà oû ça coince pour moi. Je n’ai pas eu l’impression qu’il jouait avec les stéréotypes mais plutôt qu’il mettait les pieds en plein dedans. Sinon la scène du bébé, je l’ai trouvée naze. mais l’idée avait son intérèt. Par contre oui, il a le mérite de ne pas avoir copié le produit de base.

Laisser un commentaire