Le BaBaBashing ou l’art de défendre l’indéfendable

Je constate maintenant depuis plusieurs mois qu’il est devenu de bon ton de basher Cyril Hanouna. Devenu une des personne les plus détestée de France et de Navarre, il revient souvent dans les conversations, sur les réseaux sociaux; sans cesse conspué comme un infect individu dont l’existence devrait être rayée de nos consciences.

 

Chacun de ses actes, des gestes de ses chroniqueurs sont minutieusement scrutés et ressortis dans des articles toujours plus sensationnels provoquant encore plus le dégoût de la personne. Cela fait parler. Donc d’autres articles allant toujours plus loin et parfois d’un grotesque flagrant fleurissent et l’on se retrouve à nouveau à cracher sur l’individu. Un cercle vicieux. Ininterrompu. Une démesure dans la haine et dans la désinformation. Un acharnement pathétique loin des véritables batailles primordiales.
Je ne vous cache pas que je me fiche un peu du sort de Cyril Hanouna. Si aujourd’hui j’écris pour défendre le personnage public c’est en quelque sorte parce que j’ai toujours aimé aller à contre courant et ait toujours ressenti de la sympathie pour les « montrés du doigt », les jugés infréquentables par une certaine classe de la société hautaine.

 

Je ne vous cache pas non plus que j’aime bien Touche pas à mon poste. Je regardai très souvent avant. Chaque semaine même à l’époque de France 4. Mais depuis deux saisons voire trois je trouve que l’émission s’essouffle, devient une auto-parodie et je ne la regarde quasiment plus depuis quelques mois. Je m’y attarde lorsque je tombe dessus. j’avoue rire encore de bon cœur devant la bêtise des interventions et devant les personnages fantasques des chroniqueurs. Et je n’ai aucune honte à dire que j’ai aimé cette émission. Vraiment aucune.

 

C’est juste que toute la campagne de dénigrement autour de lui et de ses chroniqueurs me semble lamentable. Exagérée. Hors de propos. Evidemment, ce n’est pas une émission finaude. Ce n’est pas une émission à forte portée culturelle. C’est un divertissement. Point. Chargé de nous divertir à un horaire où la plupart des gens rentrent de leur boulot, désabusés, et cherchent juste à se détendre, à se poser sans trop réfléchir et à rigoler un peu face à l’absurdité d’une existence rythmée par l’infernal Métro-boulot-dodo qui nous mine tous. Quel mal y a t-il à cela?
Hanouna est là. Il analyse les autres émissions avec humour. Bien sûr, cet humour est très beauf, vulgaire, bas de plafond…Mais tout ceci est assumé. Tout comme les Camping, Bronzés et autres sont des oeuvre cinématographiques boursouflées d’humour très bas, très beauf, très caricatural et ne plaisant pas aux snobinards voulant péter plus haut que leur cul (dont je dois faire assurément partie étant donné ma détestation de la saga Camping).

 

Ce genre d’émission vulgaire a toujours existé à la télé.
On me dit qu’Hanouna donne une mauvaise image de la femme.
Je vous renvoie au Collaro Show, émission culte dans laquelle les femmes appelées les cocos-girl n’étaient que des potiches servant à se dandiner seins nus. je vous renvoie à Miss France qui est, à mon sens, ce qu’il peut y avoir de plus dégradant pour l’image de la femme du 21 ème siècle de nos jours. Pour moi, tout ceci n’est rien comparé aux quelques dérapages d’Hanouna et sa bande pour lesquels ils se sont excusés et reconnaissent leurs torts.
On me dit qu’Hanouna pratique l’humiliation en public.
Je vous renvoie à Jackass, Dirty Sanchez, à toutes caméra cachées ou télé-réalités qui font passer souvent les individus pour des objets à haute risibilité.
Et puis ne perdons pas de vue que ce qui fait le sel de l’émission, son succès, c’est justement cet esprit de camaraderie.

 

Moi j’ai apprécié cette émission car je ressentais qu’ils étaient tous potes et qu’ils déconnaient entre eux. Comme des adolescents. Personnellement, si je peux rire d’un pote et eux rire de moi, on le fait. Des fois ça va trop loin. Comme dans la vie réelle. Et l’on s’excuse. Et ça repart.

 

Car ne perdons pas de vue que c’est une des rare émission qui a le courage d’être encore en direct. Le direct n’ayant quasiment plus court à la télé de nos jours pour justement éviter le moindre dérapage. Car il y en a forcément. Dans les propos. Dans les gestes. Personne n’est parfait.
Alors oui, il y a le débat de savoir si oui ou non, on peut montrer ça à la télévision. Alors si l’on part sur le principe que la télé montre bien pire sur d’autres chaines, je ne vois pas pourquoi il faudrait faire interdire cette émission ci.
Si l’on dit que des enfants peuvent la regarder (il est vrai que beaucoup de jeunes suivent cette émission) et prendre les facéties de la bande comme exemple, ce qui avouons le peut prêter à dommages notamment concernant la question de l’humiliation, alors pourquoi aussi ne pas interdire le reste?
Puis il faut arrêter de prendre les enfants pour des idiots. Ils savent très bien quand ils font le mal ou pas. Sortir comme prétexte qu’ils ont vu Hanouna faire pareil à Delormeau est juste un argument pour éviter la réprimande. L’humiliation existera toujours chez les enfants. Tout comme la méchanceté entre eux. Je ne diminue pas le problème. J’énonce juste un fait inaltérable. Dire qu’Hanouna contribue à les conforter dans l’art de martyriser ses camarades revient à dire que les politiques contribuent à conforter les jeunes à mentir. C’est tiré par les cheveux. Ce sont des raccourcis faciles.

 

N’oublions pas que si Hanouna n’avait pas une telle visibilité médiatique, n’avait pas un tel succès; pas même le tiers de toutes les attaques dont il est victime ne seraient apparues sur la toile. Mais il est très facile de tirer sur ce qui a du succès. Et il est vrai que le monsieur agace. Il m’agace même moi de plus en plus. Car il est entré dans une sorte de combat depuis quelques temps avec tous ces médias qui s’acharnent sur lui. Il est devenu teigneux et ne s’en cache presque plus. Et il me fait forcément moins rire à faire le jeu de tout ce battage médiatique disproportionné. Cette chasse aux sorcières des temps modernes.
J’en fais appel à votre bon sens. Pensez vous réellement qu’Hanouna soit de ces personnes qui cherchent à inciter les enfants à se complaire dans l’inculture crasse? Je ne connais pas la personne mais l’être médiatique ne m’a jamais semblé être individu prompt à tirer ses téléspectateurs vers le bas. Je le sens plutôt sympathique envers eux, cherchant juste à les faire marrer, certes parfois maladroitement…Pensez vous que Jean Luc Lemoine de par son air détaché et son esprit d’analyse assez évident dans l’émission soit de ces personnes fières de représenter une bêtise exhibée fièrement aux yeux des français? Je ne pense pas. Il sait prendre le recul nécessaire et surtout mesurer la portée des choses.
Car lorsque j’entends qu’un individu comme Hanouna devrait être interdit de s’exprimer voire même être tué; je me dis que ça va beaucoup trop loin. Énormément trop loin. Ces mêmes personnes qui lui crachent dessus sont tellement persuadées d’être intellectuellement supérieures à lui et toute sa bande que je trouve ça ridicule. Elles font son jeu. Le fait d’afficher clairement à la télévision un humour populaire fait forcément grincer des dents les esprits soi-disant supérieurs allaités à l’humour Canal Plus et élevés dans la littérature. J’imagine aisément comment les bobos de l’intelligentsia parisienne voient les téléspectateurs de Cyril Hanouna. Comme des idiots du fin fond de la province, votant front national, fans de Dany Boon, ayant peu d’études au compteur et peu de culture…Navré messieurs les penseurs et maîtres du bon goût mais je pense être loin de cette description.

 

Ce bashing n’est que le reflet d’un conflit plus profondément ancré dans notre culture. Celui de la haine entre les gens considérés comme aisés et cultivés face à celui des ouvriers exploités, plutôt pauvres et se complaisant dans une relative oisiveté culturelle. Un choc des cultures, d’un mode de pensée, qui nous éloigne plus qu’il nous rassemble. Cette opposition constante, que ce soit ici sur le cas Hanouna ou sur tout autre cas, n’est pas faite pour nous arranger et améliorer la société française. L’on devrait plutôt essayer de comprendre le point de vue des deux camps. Moi, tout cela me fatigue.

 

J’ai indubitablement digressé sur la fin de mon argumentaire mais je continuerai de défendre TPMP face à la critique facile et snobinarde. De ces gens pour qui il semble évident qu’ils sont intellectuellement plus disposés que d’autres à décider ce qui est bon ou pas pour notre télévision et à fortiori pour notre société. Je n’aime pas ces personnes qui veulent interdire quelque chose et qui sont les premières à se dire tolérantes et démocrates. Navré, mais si vous êtes pour la démocratie, il ne faut pas interdire aux gens de regarder ce qu’ils ont envie de voir sous prétexte que cela vous offusque. Sinon ce n’est plus une démocratie dans laquelle vous vivez mais une dictature. Et ça, ce serait en contradiction totale avec vos idéaux non? Vous, détracteurs de Cyril Hanouna.

25 réflexions au sujet de « Le BaBaBashing ou l’art de défendre l’indéfendable »

  1. Joli plaidoyer 🙂
    N’ayant jamais regardé l’émission (je ne regarde quasiment jamais la télé), je ne me prononcerai pas sur celle-ci. Mais l’acharnement sur l’animateur m’agace aussi.
    Je ne connais pas le personnage, mais à chaque fois, je me dis que si il est aussi terrible que ça, il suffit aux gens de ne pas regarder son émission afin d’en stopper la diffusion. Si elle existe encore c’est qu’il y a de l’audience et que donc, les gens ne le détestent pas autant que ça ou du moins, approuvent ses actes…
    Du coup, tu me donnes envies à l’occasion de jeter un oeil à l’une des émissions. Je ne savais pas que c’était en direct, mais c’est vrai qu’actuellement, c’est plutôt courageux.

  2. J’ose espérer que tu t’amuses à « troller » avec ce genre d’article. Parce que franchement, il y a des positions qui sont dures à défendre face aux problèmes de notre société.
    Ce n’est pas parce que quelque chose de mauvais (comme le sexisme, la vulgarité ou la bêtise méchante) existe depuis longtemps à la télé que cela doit continuer… La liberté d’expression, ok, mais la liberté des uns s’arrête quand elle contrevient à la loi (comme cela a été le cas à chaque fois que le CSA a été saisi) et quand elle incite à la violence, à la haine, au sexisme, etc. Je n’interdis pas aux gens de regarder ce qu’ils veulent parmi ce qu’on leur propose. Je pense qu’on ne devrait pas leur proposer de choses qui les abaissent en jouant sur les plus bas instincts de l’homme. On peut se détendre autrement qu’en étant cruel et insultant ou en regardant les autres l’être. Si cette émission n’existait pas, si à la même heure il n’y avait que des divertissements moins nocifs et plus éthiques, les gens regarderaient autre chose.
    Surtout, ce genre d’émissions est beaucoup regardé par les préados et a un effet dévastateur sur leur notion de la relation aux autres, car ils ne bénéficient pas des filtres que, nous, adultes, avons forgé. Ce n’est pas les prendre pour des idiots que d’en avoir conscience. Comment mettre en garde contre le harcèlement scolaire quand un homme riche et populaire dit « mais c’est pour rire » à chaque fois qu’il harcèle un de ses collègues ? Ce n’est pas un raccourci, il n’y a qu’à lire l’excellente chronique faite sur le Huffpost par un intervenant scolaire qui expliquait que les enfants lui disent vraiment « mais Hanouna le fait et c’est drôle ». Oui, la télé a une influence sur les jeunes (et pas que sur eux…). Et c’est aux adultes de prendre leurs responsabilités.

    1. Tout est dans le titre et dans l’article concernant mes positions sur ce  » phénomène ». Sinon je n’approuve pas le CSA par contre. C’est un objecteur de conscience que je trouve inutile. Après, comme je le dis, j’aime prendre la défense des mal-aimés, des indéfendables. C’est mon côté provoc’ ou à contre courant de la bienséance qui veut ça. Sûrement.

      1. L’existence de ce type d’émission est la preuve même de l’utilité du CSA (enfin de son utilité théorique, s’entend, vu qu’il n’y a pas d’action concrète jusque là).

  3. Euh, leurs excuses n’en sont pas vraiment, et il n’y a pas qu’entre eux qu’ils se vannent : l’un des trucs qui leur a été reproché, c’est quand l’un des animateurs a embrassé la poitrine décolleté d’une figurante qui jouait Kim Kardashian dans un sketch, après que celle-ci lui ait dit non plusieurs fois. Chose qui relève des attouchements sexuels.
    Et leurs « excuses » ensuite étaient du genre « ah mais non Machin n’a rien d’un harceleur, le pauvre il est détruit par cette polémique. Mauvaise foi quand tu nous tiens.
    Et comme tout sale gosse mal élevé, au lieu d’écouter les avertissements, il les prend mal et répond en allant encore plus loin dans le mauvais goût et la provoc (sketch où ils font croire à un des chroniqueurs qu’il faut couvrir une mort accidentelle, ou interview d’une chroniqueuse disant que durant l’entretien, elle l’a vu mettre sa bite sur l’épaule de son collègue et qualifie ça de « génie »).

    Quant à excuser la bêtise crasse et l’humiliation systématique en disant que ce n’est pas nouveau, drôle d’argument : je détestais et évitais AUSSI Jackass et les autres émissions du même genre. Je trouve ces émissions non seulement inutiles mais nuisibles, parce qu’on ne peut pas nier qu’elles encouragent les gens à banaliser tout ça. Il n’y a qu’à écouter ceux de mes collègues qui étaient dans des écoles de commerce, nid de bizutage et de ce genre de culture de l’humiliation, passage obligé pour « s’intégrer ».

    De là à vouloir l’interdire, il y a un pas, que je ne franchirai pas. Mais l’abrutissement des masses, on sait à qui ça profite…

    1. Je suis au courant de tous ces évènements. Dur de ne pas l’ètre vu tout l’emballement médiatique qu’il y avait autour. Juste que ça va trop loin la haine je trouve. D’où ma prise de position en tant que défenseur de ces gens. Je trouve qu’il est important de connaitre le point de vue des gens qui regardent et aiment. Qu’on soit d’accord ou contre leurs arguments. Qu’on les trouve idiots ou non. Je trouve cela dangereux de stygmatiser une frange de la population comme je le dis. Après l’erreur est humaine. J’ai plus d’une fois dû avoir des gestes déplacés dans ma vie ou des propos malheureux. Le tout c’est d’en avoir conscience et de s’en excuser. Trainer l’humain dans la boue suite à un dérapage * je parle pour Jean Michel Maire là)

      1. Ben justement, la réponse qu’ils ont apportée ne me convainc pas : en gros le clown en chef a demandé à ses chroniqueurs de défendre l’émission en mode « c’est un malentendu » et lui il continue dans l’escalade. Tu dis toi-même que tu ne regardes plus trop et qu’il va trop loin, et je connais d’autres personnes qui regardaient avant mais qui trouvent que le côté décryptage a disparu sous les tartes à la crème.
        Or il ne va pas s’arrêter de lui-même : c’est pas le genre. C’est le genre à vouloir de l’attention à tout prix, et vu que ça fait de l’audience, sa façon de se renouveler c’est d’aller toujours plus loin dans la provoc.
        Je fais partie des gens qui aimaient Canal Plus à ses débuts (enfin les émissions en clair parce qu’on n’était pas abonnés), mais quand ils ont viré de plus en plus à une caricature snob, j’ai arrêté de regarder ET je les ai critiqués pour ce qu’ils étaient devenus. Et je n’ai jamais aimé non plus la moitié du Petit Journal qui consistait à aller filmer des gens dans la rue pour se foutre de leur gueule (soit dit en passant : sans se présenter et sans faire signer d’autorisation pour le droit à l’image). Coincer des politiques sur leurs contradictions, c’est une chose. Humilier publiquement des gens qui n’ont rien demandé, ça n’a, à mon avis, rien à faire à la télé. C’est pas pareil quand ils sont candidats pour un jeu, ils savent pour quoi ils signent. (Je ne regarde pas non plus parce que je ne trouve aucun intérêt à ça, mais ce sont des adultes consentants, ils font ce qu’ils veulent).

        1. Et je trouve « dangereux » que toi qui te trouve plus sophistiqué que l’image du public de TPMP, tu ne fasses pas la différence entre « émission pas prise de tête qui ne fait de mal à personne » (genre Déco ou une Saison au zoo que je regarde volontiers) et une émission qui transmet comme valeur que le bizutage permanent c’est trop lol et ça permet de devenir célèbre.

          1. Je suis d’accord avec toi sur tout en gros tu sais. J’essayaus juste de présenter un autre point de vue. Par contre je préfère 100 fois voir TPMP plutôt que Déco. Même si je ne regarde aucune des deux. Et oui, je trouve Hanouna trop teigneux, je le dis dans l’article, et je n’aime pas qu’il en rajoute toujours plus. M’enfin j’ai ouvert un debat d’idées, je m’y attendais un peu mais pas autant. C’est cool. Mon blog vit! Il vit!!!

  4. Je ne le regarde pas et sur les réseaux sociaux, j’évite les bashing ! Pour le reste, j’ai mon opinion, mais il restera le mien puisque je ne connais pas toutes les pièces du dossier ! 😆

    1. Chacun est libre de son opinion. De ses pensées. C’est un combat important pour moi. Le libre arbitre. Mon article est en réaction face à ce problème oû l’on veut nous imposer une télévusion plus propre, plus intellectuelle. Si les gens ont conscience de regarder nimpe et en sont heureux; il devient dangereux de museler leur choix.

      1. J’ai vu quelques émissions avec lui, j’aime pas, je ne le regarde donc pas, si je suis au courant de ce qu’on lui reproche, ce n’est pas à cause des réseaux sociaux mais du « canard enchaîné » qui en a parlé, de certains trucs pas nets quand il fait du harcèlement sur un de l’émission, sur des textos assez limite et des tweets, mais pour le reste, je suis anti-bashing sur les réseaux sociaux, ça fait loups sur une proie, que la proie soit coupable ou innocente, que ce soit vrai ou monté pour faire de cinéma… donc, je me tiens éloignée des bêtes en rut qui crient haro sur le baudet sans parfois même savoir ce qu’il s’est passé ou ce qui lui est reproché. 😉

        Mais j’aime pas ce gars, de ce que j’en ai lu sur ca journal sérieux 😉

          1. Pour moi, rien n’a changé ! PTDR

            Je continuerai d’éviter les réseaux sociaux et le bordel que ça peut générer quand la meute se déchaîne…

  5. Avant j’étais fan de TPMP : oui c’était beauf et bon enfant mais ça me détendait pour de bon et je sentais l’équipe assez soudée et sincère dans la manière de défendre le divertissement.
    Mais petit à petit, à partir de l’arrivée de Nabilla, je me suis éloignée et depuis je ne la regarde plus. Il y a trop d’hypocrisie (soi-disant ils étaient anti-télé réalité), des choses pas nettes (notamment l’histoire avec Chameroy) et surtout ils ne parlent plus de télé mais que d’eux-mêmes. De plus, pour moi ils font bien une promotion du harcèlement. Oui on peut chambrer les gens mais là honnêtement pour moi je vois pas la différence entre du pur harcèlement et l’humiliation. Je n’arrive pas à en rire. Et les histoires d’agression sexuelle en direct et tout ça, ça m’a achevée.

  6. J’ai arrêté de regarder TPMP en 2013 il me semble. En tous cas, j’ai arrêté quand les « nouveaux » chroniqueurs sont arrivés, notamment ceux qu’on a piqué de chez NRJ12. Je trouvais que d’un coup, les débats (eh oui, je pense qu’il y en avait, des débats) sont devenus moins intéressants, moins profonds. C’était bon-enfant et drôle, et c’est devenu de mauvais goûts. Après, à l’époque, on ne s’offusquait pas de Jean-Michel Maire, qui faisaient déjà des réflexions « limites », mais là, encore, je trouvais que c’était pour rire, et j’avais à en rire. Une fois Nabilla arrivée, les happenings se succédant, les thématiques étant de moins en moins intéressantes, j’ai arrêté de regarder. Il y a une semaine, je me suis dis que j’allais remettre, parce que je zappais et que ça arrivait pile à ce moment là. Je regardais l’émission de Camille Combal par hasard, et j’ai bien aimé d’ailleurs, donc je me suis dis « Allé, tu va voir comment c’est maintenant ». Et je me suis ennuyée en fait. Je n’ai pas tenu très longtemps, j’avoue, mais le conseil de classe de Delormeau… Je m’en fou un peu quoi ^^
    En tous cas, j’entends ce que tu dis quand tu dis qu’on laisse les gens regarder ce qu’ils veulent. Je regardais bien Les Anges de la télé-réalité. Ca me fait marrer, même si ça doit faire bien 2 ans que je n’ai pas regardé. Et c’est aussi de la bêtise. Je trouve juste dommage que TPMP, qui était quand même une émission culturelle à la base, qui analysait ce qui se passait sur le petit écran, soit devenu une télé-réalité de chroniqueurs.

Laisser un commentaire