Les rageux de Lost qui sont complètement Lost et me fichent la rage

Il y a quelque chose qui m’agace passablement depuis plusieurs années. Quelque chose qui m’horripile depuis un moment et lorsque je vois encore récemment un article dans lequel un ancien acteur de Lost doit expliquer pour la énième fois la fin de la série et se justifier du développement du show je ne peux m’empêcher de hurler intérieurement…
Oui, je suis un grand fan de Lost et c’est peut-être ma série favorite (ou pas, j’ai du mal à la départager avec certaines autres mais je pense qu’elle reste première dans mon cœur quand je songe à toute la passion qu’elle a pu éveiller en moi à l’époque). Et, bordel, ce que je ne supporte pas lorsque je dis que c’est ma série préférée de voir la réaction de certaines personnes. Et d’entendre certains commentaires. Il est temps pour moi d’essayer calmement de remettre les choses dans leur contexte.

 

Première réflexion qui me rend fou ce sont les gens qui disent « Non mais Lost c’était n’importe quoi!« 
Relevez déjà le haut niveau d’argumentation de l’individu. Et lorsque je demande de développer un tant soit peu le propos, l’on me rétorque que c’est « n’importe quoi » car ce sont des survivants sur une île puis que ça devient un truc avec des fantômes, du surnaturel, des aliens (ah bon, des aliens? Merde, mais de quelle série on parle là?), des trappes, des bunkers alors que c’est censé être désert….euuhhhh, d’accord…mais juste…Quoi??? What the fucking fuck de la mort qui tue!!!! Qu’est ce que tu me sors là comme argument à la noix jeune individu décérébré??? (mince, j’avais dit que je resterai calme…).

 

Déjà, de une.
L’île n’a jamais été annoncée comme déserte. Elles est grande et il n’y a rien d’étonnant à ce que des hommes y soient déjà passés. Comme de nombreuses îles du pacifique inhabitées qui ont été le lieu de batailles durant la seconde guerre mondiale. Entre les américains et les japonais, ça ne te dit rien?
Puis en quoi c’est si n’importe quoi l’idée que des scientifiques aient pu se baser sur l’île, y construire des installations scientifiques pour justement y faire des expérimentations scientifiques. Ce n’est pas ce que justement la France fait sur des îles telles que les îles Kerguelen par exemple????
Passons, alors comme ça la série est nulle car elle part dans le fantastique.

 

Mais déjà Lost a été annoncée comme une série fantastique! Tu t’attendais à quoi bon sang de bois!!!! Si tu veux juste voir des gens survivre sur une île sans qu’il n’y ait rien qui sorte du normal, regarde Koh Lanta! C’est chiant comme la mort de voir juste ça. Sur toute une saison tu veux voir des gens galérer à manger, à se trouver un coin pour chier, à s’entendre sur une plage sans frictions??? Evidemment, il y a de ça dans Lost, forcément, mais la série est fantastique et SF depuis le début. ce n’est pas arrivé comme ça progressivement.
Petit rappel, dès l’épisode pilote, il y a une sorte de gros monstre qui fait tomber les arbres et fait d’étranges bruits mécaniques.
Il y a aussi un ours polaire. En pleine jungle! What the fuck! Et un message de détresse qui tourne en boucle depuis 16 ans! Mais si ça, c’est pas déjà partir sur un postulat fantastique, qu’est ce que tu fous à encore regarder la série???? Mais tête de fion, tu ne vois donc pas que dès le départ c’est annoncé comme surnaturel, mystérieux et certainement pas réaliste??? (pardon, j’ai dit que je resterai calme). Non mais vraiment, quel argumentaire en bois!

 

La série est fantastique, C’est ça qui la rend si intrigante et passionnante. A chaque découverte, un nouveau mystère apparaît. C’est le principe même du show, la base. Il fonctionne comme ça. Donc tu aurais dû fuir la série direct si ce n’est pas ta came. Y’a plein d’autres séries tout à fait normales qui rentreront aisément dans ton échelle de valeur mon petit.
Et puis il y a les petits malins. Ceux qui disent que les spectateurs avaient déjà découvert la vérité très tôt sur l’île alors les scénaristes ont tout fait pour nous embrouiller. Et ont fait n’importe quoi. Et quand tu leur demandes ce qu’est donc cette révélation que les gens ont deviné depuis longtemps, ils te disent avec leur air patibulaire  » Ben, l’île c’est une sorte de purgatoire. Ils sont tous déjà morts. »

 

Alors d’abord: FERMEZ LA!!!
Et ensuite: ALLEZ VOUS ENTERRER!!! Mais sur une terre non fertile au cas où vous risqueriez de produire de la mauvaise herbe.
Où est ce que vous avez entendu, jeunes amis, qu’ils sont tous morts? Réponse « Ben, ils le disent à la fin de la série. »
Restons zen.
Déjà, rien de cela n’est dit. Le père de jack dit que certains sont morts sur l’île. D’autres après. Bien après l’avoir quittée. L’île n’est en aucun cas un purgatoire. Ce qui s’y passe est réel. La « dimension parallèle  » de la sixième saison est une sorte de purgatoire, OK, mais en aucune façon l’île ne l’est. Mais comment peut on ne pas être plus clair qu’en le disant explicitement dans l’épisode final de la série? Il faut sous titrer chaque scène avec des explications?
Ohhh bon sang, que les gens sont idiots!
De plus, les scénaristes ont inclus cette dimension faisant office de purgatoire dans la dernière saison justement pour jouer avec cette idée de purgatoire qui circulait depuis des années chez les fans. C’est une sorte de pied de nez quoi. Et certains, ne voyant visiblement pas plus loin que le bout de leur nez ont plongés.

 

Quand j’entends encore ça, 7 ans après la fin de la série quand même, je me dis que l’humanité est foutue. Et j’ai beau leur expliquer, les gens ne veulent rien savoir. Pour eux, tout le monde est mort. Et moi qui suis un fan hardcore face aux gens qui ont suivi la série en diagonale; et bien j’ai tort. C’est si évident!
Puis il y a le sempiternel débat comme quoi les scénaristes ne savaient pas ou ils allaient et que du coup la fin de la série est gâchée. Le fait qu’ils n’aient pas donné toutes les explications. Que la fin de la série a choisi un ton plus religieux plutôt que scientifique….
J’avoue que moi étant un homme de science plus que de foi, la fin m’a laissé un goût amer dans son développement. Toute la série tourne autour de ceci: la confrontation entre Jack, pur homme de science, qui ne veut pas croire en l’île et aux « miracles », et Locke, pur homme de foi, qui se donne directement entièrement à l’île.
Dans ce combat de pensées, j’étais un scientifique. Je voulais des explications. J’étais plutôt un Jack. Mais bon sang, au fil de la série, jack devient un homme de foi et l’on suit son cheminement intérieur qui l’amène même à finir par devenir le nouveau protecteur de l’île. La conclusion de la série étant clairement le fait qu’il faille accepter les choses et laisser une part d’inexplicable dans nos cœurs. De lâcher du lest. Le « we just let go » final résume à lui seul la philosophie de la série. Il faut savoir lâcher prise et aller de l’avant. Ce qui compte c’est ce que l’on vit avec les personnes que l’on aime et ce que l’on accomplit de notre vivant. Il ne faut pas chercher d’explications ou de logique à la vie. C’est sommairement ça le message final de Lost. Alors, me direz vous, c’est un peu facile. Certes.

 

Mais avouez que sans cette dimension religieuse développée à la fin nous n’aurions pas eu ce sublime épisode final si larmoyant. Si magnifiquement mis en scène. Même moi qui n’apprécie pas les délires religieux, j’ai été conquis car le moment où tous se « souviennent » est poignant et émouvant. J’avoue avoir versé mes larmichettes devant un tel dénouement. C’est si beau. La série se conclut finalement de bien belle manière en proposant une fin somme toute logique si l’on a suivi le cheminement de chacun. Et surtout, surtout…
La série nous explique tout. TOUT!
Alors même si tout n’est pas clairement dit explicitement, les pistes nous sont largement données pour qu’on puisse se faire une idée nous même du pourquoi du comment de l’île.
Certaines réponses sont peut-être survolées mais elles sont là sous notre nez. Alors peut-être que certains auraient voulus des explications scientifiques ultra rébarbatives mais cela n’est pas nécessaire. Tout est clairement démontré sous nos yeux. Cerise sur le gâteau, les scénaristes ont tourné une scène bonus présente sur le DVD expliquant les derniers mystères non élucidés. Et encore, ceux ci ne sont pas essentiels à la compréhension de la série, ce sont juste des détails (du genre, qui largue de la nourriture par parachute pour les gens du projet DHARMA)…

 

Effectivement il y a deux ou trois choses passées sous le silence qui auraient mérité un éclaircissement (surtout une chose qui me reste en travers de la gorge) mais force est de constater que la série est remarquablement bien maîtrisée.
Et oui, quoi qu’en disent les mauvaises langues, Lost est pensée parfaitement du début à la fin. Alors je ne saurai dire si tout était prévu dès le début ou si l’histoire s’est étoffée au fil des saisons (je pense que la vérité se situe quelque part entre les deux) mais il est indéniable que tout a été pris en considération pour la résolution de l’intrigue. Je suis désolé mais chaque détail, même anodin, sur lequel s’attarde la caméra depuis la saison une a son utilité dans l’histoire. Rien n’est mis là par hasard. Tout se recoupe. Et très habilement. Le jeu de pistes dans lequel les scénaristes ont voulu perdre le téléspectateur trouve tout son sens dans les épisodes finaux. N’en déplaisent à ceux qui disent que les scénaristes n’ont pas gérés tout ce qu’ils ont introduits dans la série. C’est faux.

 

Et bien sûr que Lost n’est pas parfaite. Bien sûr qu’à la dernière saison la série s ‘essouffle malgré quelques très bons épisodes. Il y a des imperfections. Des défauts. Je ne cherche pas à vous faire aimer cette série ou à l’ériger en meilleure série de tous les temps. Je cherche juste à la défendre face à des arguments fallacieux qui me sortent des naseaux depuis trop longtemps.

 

Mais nul doute que cette série a marqué son époque et même l’histoire de la télévision tout court. Elle a su relancer l’intérêt pour le format à une époque ou seuls les soaps et les sitcoms pullulaient sur le support. Il y a , bien sûr, eu de grands coups d’éclat auparavant (X-Files) mais Lost a lancé la passion dans le monde entier pour les séries télés. A sa suite, les chaines de télé ont lancé multitudes de séries et force est de constater qu’aujourd’hui le filon des séries télévisées est aussi puissant que celui du cinéma. Ou en tout cas tout aussi intéressant voire même plus. Car grâce à Lost (pas que, mais surtout) les gens ont réalisés qu’on pouvait produire des séries dignes des plus grands films du cinéma. Que des scénaristes de talent pouvaient développer des histoires intéressantes sur ce support. Des grands noms, autant acteurs que réalisateurs se sont tournés vers les séries. Et ce show fut à n’en point douter précurseur de ce mouvement.

 

Lost a initié les fins de saisons avec un suspens insoutenable et les ouvertures de saisons qui vous laissent sur le cul. Les twists de dingue vous horrifiant de devoir attendre une semaine de plus pour savoir la suite et vous laissant vous adonner à des tas de spéculations sur le net. Elle a initié le mythe de la série des temps modernes. En y insérant un budget conséquent et avec un traitement des musiques digne d’un grand film hollywoodien (merci monsieur Giacchino) elle a fini de prouver qu’une série issue d’une chaîne de télévision pouvait surpasser les longs métrages.

 

Lost est une grande série qui aura marqué l’histoire. Ancrée dans la culture populaire d’aujourd’hui. Même ses détracteurs la connaissent et connaissent quelques uns de ses personnages. Ultra citée depuis son arrêt, elle restera dans les esprits. Et cela reste la marque des grands.

2 réflexions au sujet de « Les rageux de Lost qui sont complètement Lost et me fichent la rage »

  1. LOST, une première saison de malade, un premier épisode qui m’avait laissé avec 10.000 questions et des tas de trucs bizarres.

    Oui, j’ai adoré LOST et puis, à un moment donné, je me suis dit qu’ils ajoutaient des mystères sans toujours répondre aux précédents et à la fin, je ne savais plus quoi, je l’avoue et je faisais de la soupe ! Ben oui, Alzheimer, tu connais ?? 😆 Et à force d’attendre 1 an entre deux saisons, ben, j’oublie.

    J’ai donc lâché prise vers la saison 4, ce qui est très con, je le reconnais, mais bon, rien ne dit qu’un jour j’aurais du temps à perdre pour m’enquiller toute la série d’un coup, de fantasmer sur Jack et l’autre beau ténébreux (merde, la mémoire !!!).

Laisser un commentaire