LES TRUMP-ETTES DE LA REGRESSION

Pour certaines et certains, ce mercredi 9 novembre 2016 marque un grand coup de tonnerre. Ils ne l’avaient pas vu venir. Mais Trump est bien le 45 ème président de la plus grande puissance mondiale. Entendez par là que ce machiavélique et retors misogyne aux relents racistes et aux idées d’un autre temps est aux commandes du monde.

4974179lpw-4975153-article-jpg_3700889_660x281

Pourtant, plusieurs signes annonciateurs avaient pointé le bout de leur nez.

En premier lieu, la banalisation dans tous les pays occidentaux des idées extrémistes. Renforcées par un matraquage médiatique consistant à nous vendre de la peur chaque soir à notre retour dans notre cher foyer.

Voyez! Les terroristes sont aux portes de notre pays! Le laxisme ambiant leur a permis de frapper en plein coeur de nos nations!

Voyez les immigrés; potentiels voleurs, violeurs, tueurs, terroristes…qui traversent nos frontières comme on entre dans un supermarché!

Il est dès lors très facile pour un politique de gagner un nombre conséquent de voies en jouant la carte de la tolérance zéro, de la sécurité et de l’enfermement sur soi. C’est si facile quand on est bien entouré et un tant soi peu sociologue de deviner ce qu’attend le bon peuple effrayé derrière son écran de télévision.

Consolidé par les évènements dramatiques de ces dernières années et par une économie en berne, Trump a su habilement glisser dans la faille. Réchauffant les coeurs avec des discours réconfortants, galvanisant les foules avec des idées protectrices. Promettre monts et merveilles à une population aux abois, c’est tellement facile. Hitler, Mussolini et tant d’autres l’ont fait avant.

Mais je n’écris pas aujourd’hui pour montrer du doigt les électeurs aveuglés et tombés trop facilement dans le panneau. Nous savons très bien que l’obscurantisme et l’intolérance frappent depuis longtemps à nos portes et qu’ils risquent d’entrer dans nos foyers en 2017 sans même prendre la peine de s’essuyer les pieds. Qui sommes nous pour juger? Nous serons alors aussi la risée du monde.

Faut il dire alors que l’ électeur type de Trump (tout comme ceux de Le Pen ou de n’importe quel parti aux idées extrêmes) est un idiot fini?

Ce serait un raccourci facile et bien trop réducteur. Rien n’est tout blanc ou tout noir. La réalité est un poil plus complexe. Un électeur de Trump est un homme comme vous et moi qui a des enfants, des amis, des proches…qui a de la compassion et qui aime son prochain. Dire que ces électeurs sont des monstres est alors faux. Encore une fois, cela serait trop réducteur. Pareil, je ne peux croire que ce sont des abrutis car cela signifierait que plus de la moitié du peuple américain possède un quotient intellectuel inférieur à la moyenne et le bon sens m’indique clairement qu’il n’en est rien. Ces gens sont à même de réfléchir un minimum et de jauger le pour et le contre. Il faudrait être soi-même idiot pour ne pas reconnaitre que tout un chacun possède un minimum de jugeote face à la situation.

Ne soyons pas dupes; nous savons que ces électeurs savent clairement le spectacle de marionnettes qui se cache derrière le jeu politique et il en va de même pour les électeurs du front national. Ils savent très bien que si Marine ou ce cher Donald sort, cela fera parler et pas en bien de leur nation. Ils savent clairement que cela ne changera fondamentalement pas leur situation. Ils resteront avec un salaire de base à pratiquer un métier qu’ils détestent et continueront à regarder des cons devant leur lucarne qui se gargarisent toujours de leur célébrité et de leur richesse insolente.

Alors pourquoi?

Peut-être parce qu’ils ont peur. Parce qu’ils pensent qu’il sera possible de cadenasser les frontières et de « fliquer » chaque individu qui mettra le pied dans leur petit pays adoré…douce utopie. Dont on sait que c’est irréalisable.
Si votre fille doit se faire violer, votre fils tabasser; si un terroriste veut se faire sauter et assassiner vos proches, cela arrivera. C’est la vie dans toute sa fragilité et dans toute sa cruauté. Et c’est aussi un peu ce qui fait son intérêt. Le risque de son arrêt imminent ne la rend-elle pas si précieuse?

Et choisir un guide qui fabule sur un monde fermé, un état policier qui se regarde le nombril; cela ne changera rien. Navré de vous décevoir.

Alors non, je ne juge pas les gens qui font ces choix. Ce ne sont que de pauvres personnes perdues qui font le jeu des médias, des puissants et des cyniques (dont je fais, il faut l’admettre, parti).

Alors oui, l’on me dira que depuis des décennies, voter un tel parti puis l’autre, n’a jamais rien apporté. Si ce n’est la ruine de son pays. Alors autant tenter le tout pour le tout.

A cela je rétorquerai que le déclin du mode de vie occidental est inéluctable. Nous avons eu notre heure de gloire, nous avons ri au nez du reste du monde avec notre insolente opulence et nous en payons désormais les pots cassés. C’est ainsi. D’autres pays s’industrialisent et notre population de sales gosses qui a grandi en croyant naïvement que tout lui était dû car à la télévision tout semblait si facile d’accès tombe de haut. Car oui la vie n’est pas un cadeau. La vie est dure, la vie est souffrance. On le constate chaque jour à travers ce combat que nous menons pour l’existence.
Pour beaucoup, cette élection est une claque magistrale qui sonne comme un mauvais réveil. Pour ma part, je suis réveillé depuis un moment et je constate jour après jour le déclin inéluctable de notre mode de vie. Déclin auquel nous contribuons, volontairement ou pas, en consommant et en choisissant des dirigeants tels que Trump.

Faire des leçons d’humanité est chose aisée mais lorsque notre propre sécurité ou celle de nos enfants semble être l’enjeu; les choix se font bien plus égoïstement et beaucoup moins que de raison.

C’est pour cela qu’il ne faut pas être trop durs avec les personnes qui votent à l’extrême. Tout est plus subtil qu’il n’y paraît dans les médias ou dans les tweets de nos people gauchistes noyés dans le pognon qui se la jouent amis du peuple.

Ces gens qui votent pour des racistes et/ou des misogynes sont des voisins, des parents, des amis; bref des personnes que vous appréciez et dont vous ne comprenez peut-être pas le choix.

Ce n’est pas pour rien que depuis des années, les jeunes se tournent à nouveau vers des positions dures des différentes religions. Cherchant à s’accrocher à des valeurs fortes puisqu’ils voient que les politiques, les stars et tout ce en quoi ils ont pu croire sont totalement viciés. Les morales et les valeurs sont véreuses dans notre belle société où la futilité fait loi. Pas étonnant que l’obscurantisme gagne du terrain. Dans un monde où le bon sens est balayé d’un revers de pétrodollars.

Il parait donc normal et évident que la bêtise finisse par atterrir aux sommets des pouvoirs politiques de ce monde. Ceci n’est que le constat alarmant de l’abrutissement de notre propre société.

Tout est voué à régresser. Nous y courons inéluctablement. Revenons aux valeurs de la religion, de l’isolationnisme…vivons cachés pour vivre heureux…ne nous mélangeons pas aux autres communautés, ne nous ouvrons pas au monde, au risque d’être choqués et déstabilisés dans nos certitudes….tout serait si simple comme ça. La vie serait tellement plus belle ainsi….

Trump a nourri la bête immonde nommée ignorance qui sévit dans le coeur de l’homme afin de siéger sur le trône de la manipulation et de la tromperie. Que les américains ne se leurrent pas. Rien ne changera pour eux. Les modestes resteront des modestes et Trump et toute sa clique continueront de s’enrichir. Ainsi va le monde. Que l’on vote extrême ou non.

C’est donc, bon gré mal gré, qu’il nous faille assister au son des Trump-ettes de la régression. En attendant, qui sait, qu’elles sonnent prochainement à nos oreilles. Pour le meilleur ou certainement pour le pire…

Laisser un commentaire