MOBY- These Systems are Failing

Un nouvel album de Moby en 2016. Alors qu’il nous a sorti un album ambiant de plus de 4 heures (!!!!!!!) cette même année. Le bonhomme n’arrête pas!

Et c ‘est pour notre plus grand plaisir car son nouvel album est un petit bijou de musique électronique bien énervée.

moby-album-these-systems-are-failing

Et cela fait du bien aux oreilles du renard que le monsieur ne soit pas content car depuis quelques albums la musique de Moby se voulait peu surprenante. Toujours les mêmes mélodies, les mêmes façons de faire…le monsieur se reposait sur ses lauriers et tout cela ronronnait bien trop gentiment.

Puis le gars s’est rendu compte qu’il ne supportait plus notre société malade. Qu’il en avait assez!

Du coup, il nous sort un album avec 9 morceaux énergiques, féroces et vindicatifs comme jamais.

Les guitares sont de sortie plus qu’à l’accoutumée et la hargne est au rendez-vous.

Porté par les clips « Don’t leave me » (un brûlot faisant l’apologie du véganisme) et le génial « Are you lost like me in the world », ce nouvel opus fait un bien fou et l’on s’étonne de retrouver le musicien si inspiré. Composé avec son groupe, The Void Pacific Choir, cet album laisse peu de place à la contemplation et à l’apaisement musical que nous procurait la musique du chauve ami des animaux auparavant. C’est plutôt un matraquage musical virulent sur fond de beats électro martelés (avec certes, toujours des mélodies assez pop accompagnant l’ensemble) tout du long. Peu de place pour respirer dans cette atmosphère étouffante pleine de revendications. La recette est simple: une rythmique efficace et pompière appuyée par quelques phrases répétées inlassablement. Cela sonne comme un pamphlet musical.

Des morceaux comme « Erupt and Matter » ou « I Wait for You » fonctionnent très bien dans le genre.

Si certains seront chagrinés par ce virage sonore qui fait la part belle aux sonorités plus indus et punk rock; je ne peux pour ma part que m’enthousiasmer pour ce choix artistique osé et salvateur. Peu de moments de calme et c’est justement bien qu’il n’y ait que 9 morceaux car avec plus l’écoute aurait pu être plus laborieuse. C’est juste ce qu’il faut pour nous imprimer dans le crâne ses idées. Et nous faire comprendre qu’il est très mécontent du monde qui l’entoure.

Peut-être aurait on pu espérer 1 ou 2 morceaux calmes pour reprendre notre souffle dans cet enchaînement de rage bouillonnante mais on ne peut lui en vouloir.

maxresdefault

Cet album est très bon et reviste avec efficacité les tics musicaux de Moby.

On souhaite revoir le monsieur plus souvent énervé et vu l’élection récente de Trump, je pense qu’il n’est pas prêt de se radoucir 🙂

Ma note: 8/10.

Laisser un commentaire