Moi, Moche et Méchant 3 (2017)

Après un premier épisode moyen plus et un second film vraiment réussi (et sans oublier la catastrophique incartade Les Minions) voilà que Gru est de retour pour un troisième film. La découverte d’un frère à Gru est le prétexte pour le retour de toute la bande dans cette nouvelle itération qui peine à s’avouer convaincante.


Ce troisième film sonne comme le film de trop. Fleurant le manque d’inspiration flagrant et la paresse scénaristique, le film peine à se hisser au niveau des deux volets précédents et, pire, peine même à nous faire rire.


Donc Gru se découvre un frangin. C’est la base de l’histoire avec en plus une inlassable poursuite d’un ennemi ringard s’inspirant des années 80 comme toile de fond. Ajoutez à cela un petit encart scénaristique pour Agnès et sa quête de licorne, pour Lucy et son besoin d’être considérée comme une maman ainsi qu’une aventure hors sujet (et totalement dispensable) des Minions et vous obtenez un film bien faible et peu intéressant.


Certaines idées sont bonnes mais malheureusement mal exploitées.


Le frère de Gru. Cela pouvait prêter à des situations cocasses mais la personnalité du nouveau personnage est peu travaillée et pas intéressante. Le développement de l’enjeu scénaristique autour de ce protagoniste est bien faible et devient vite lourd et ennuyeux. Il en va de même pour le méchant de cet épisode qui, s’il est amusant de prime abord, finit par lasser et sombrer dans une lourdeur avec l’utilisation jusqu’à l’écoeurement des clichés et tendances années 80.
Et ne parlons pas des autres pistes de scénario du film!
Agnès et son histoire de licorne finit en eau de boudin, ajoutant une nouveau personnage à la bande qui n’apportera rien au film (dans le même genre il y’avait déjà Marcel le chien mais celui-ci survolera ce film en  totale transparence). La storyline autour de Lucy voulant être considérée comme la mère des filles m’a saoulée. Je n’aimais déjà pas le personnage dans le 2 mais elle est ici encore plus insupportable et hystérique à mon sens.


Les Minions….Ben c ‘est pas drôle et toutes leurs pérégrinations ne servent à rien du tout…Ah si, à rajouter des minutes au long métrage d’animation qui bien que court est tellement décousu et superficiel qu’on finit tout de même par trouver le temps long.
Aucun liant, aucun véritable enjeu semblant donner de l’impact au film.


Et le pire étant la storyline (en est-ce vraiment une?) autour de la fille ainée (j’ai oublié son prénom) avec le garçon prétendant qui danse. On à l’impression que le film lance une piste de développement scénaristique mais non. Une scène plus loin, il réapparait, ce n’est même pas drôle tant c’est du dénigrement de population de culture différente puis voilà. C’est tout. Pas plus de développement autour. Aucun intérêt.
Remplissage, remplissage…
Du coup, le film pue l’opportunisme pécunier à plein nez. Fallait faire un film avec ces personnages bankables alors faisons le!
L’incartade Minions a laissé des traces. La pauvreté de l’imagination des scénaristes sur le film pré-cité semble avoir déteint sur celui-ci.
Le film prend de l’intérêt dans ses dernières minutes annonçant une (des?) suite(s) avec une nouvelle situation intéressante pour Gru, Lucy et les filles.
Nouvel ennemi avec pour le coup un background s’avérant intéressant , employeur différent plutôt désagréable, situation paradoxale des Minions…


Ce qui m’a le plus énervé dans ce film c’est le traitement de la population du pays imaginaire; qui s’il est certes imaginaire ne leurre personne tant les individus y vivant semblent être une parodie de la populace française dans des décors de toscane; qui passe pour des péquenauds vivant au milieu des porcs dans une culture considérée comme archaïque et arriérée. Des clichés confinant limite au mépris. Pathétique…


Bref, je n’ai pas aimé et ait été fortement déçu tant la licence avait plutôt bien été gérée auparavant. Un film paresseux et inutile, se reposant trop sur ses acquis et ne retrouvant pas son feu sacré caractéristique.
J’ai dû rire deux fois à tout casser et m’ennuyer le reste du film (quand je ne soufflais pas d’exaspération) et je ne suis pas le seul dans ce cas car dans la salle les enfants ne semblaient pas rire. C’était plutôt sordide pour ce genre de film.
Le film de trop assurément. Si suite il y a, ils ont tout intérêt à redresser la barre sinon ce sera sans moi.


Ma note: 4/10.

Laisser un commentaire