SWISS ARMY MAN (2016)

Non mais quel film de dingue!
Mais qu’est ce que c’est que cet OVNI cinématographique là?

Swiss Army Man est un film dans lequel un jeune homme désespéré et naufragé sur une île déserte prénommé Hank découvre sur la plage le cadavre d’une jeune homme au moment où il allait se suicider. Hank va alors découvrir que ce cadavre appelé « Manny » possède plein de capacités étonnantes et n’est peut -être pas si mort que ça…

Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler cette invraisemblable loufoquerie qui m’a agréablement surpris. Si de prime abord j’ai d’abord eu très peur avec l’humour excessif sur les pets du cadavre en décomposition, j’ai ensuite entièrement été conquis par cette histoire de fou.
Mélangeant avec habileté humour, poésie, buddy movie, drame et film de survie, ce Swiss Army Man est un projet étonnant qui pourtant réussit parfaitement son coup.
Il ya de tout là dedans et la force du film est qu’il réussit à ne jamais trop nous perdre dans son mélange habile des genres.
Film sur l’amitié, comédie potache, essai philosophique sur l’existence humaine, drame sur la solitude; le tout mâtiné de scènes faisant furieusement songer au cinéma de Michel Gondry avec les bricolages du héros faits de bric et de broc. Le film est enseveli sous un flot de poésies et d’émotions douces tout du long alors que le sujet est tellement débile! Ce ton décalé fonctionne parfaitement et le réalisateur de par une mise en scène parfaite et une utilisation des musiques brillante (que les musiques font du bien à l’âme dans ce film, d’ailleurs je note une réinterprétation brillante de la BO de Jurassic Park) nous émerveille à travers certaines séquences magnifiques.
Quel étrange film…

Et pourtant derrière son propos grotesque et simpliste d’un cadavre servant de couteau suisse à notre héros(je vous laisse le plaisir de découvrir les multiples fonctions qu’il va assurer durant le long métrage), Swiss Army Man porte énormément de messages. Et pose beaucoup de questions sur l’homme, sur le sentiment amoureux, sur la sexualité, sur notre rapport à la mort, sur la solitude, etc, etc…Un véritable essai philosophique je vous dis!
Et toujours, le tout tient grâce à une formidable mise en scène. Je le redis je le sais mais c’est important pour que le tout ne soit pas juste un melting pot raté de tous ces genres transformant le film en juste une comédie bancale digne d’un nanar.
Le film se paye même le luxe au milieu de l’absurde et du déjanté de réussir à nous émouvoir. Il fait preuve d’une grande tristesse et d’une grande cruauté par moments.

Et que serait ce film sans l’interprétation de ces acteurs?
N’ayant quasiment que deux acteurs tout du long, l’ensemble ne tiendrait pas la route sans la performance solide de ces rôles titre.
Hank joué par Paul Dano est vraiment touchant et drôle (l’acteur confirme tout le bien que je pense de lui depuis que je l’ai découvert il y a déjà 10 ans dans la sympathique comédie Little Miss Sunshine) et que dire de Daniel Radcliffe dans le rôle casse gueule du cadavre couteau suisse Manny? Il faut avoir du courage pour accepter d’interpréter un tel rôle qui vous tourne autant en ridicule. Mais Radcliffe s’en sort haut la main et au fil de l’oeuvre réussit à nous attacher à ce personnage naïf et candide. Il interprète le rôle comme s’il était un enfant pour lequel Hank aurait le rôle du père et lui apprendrait tout de la vie. Il nous émeut alors qu’il est un cadavre pétomane et aux érections faciles…Moui, tout est dit là…

En conclusion, Swiss Army Man est un feel good movie sous acide généreux, parfaitement réalisé et au sujet bien maîtrisé qui se permet des analyses philosophiques sur l’âme humaine tout en parlant joyeusement de déjections, de pets et de masturbation. Un étrange objet cinématographique tenu avec force par des acteurs convaincants qui saura éveiller votre intérêt et réussira à vous émouvoir malgré la farce du postulat de départ.
Et de plus, il contient certainement la meilleure définition de ce qu’est Netflix.
Une réussite qui vaut le coup d’oeil rien que pour son étrangeté.

Ma note: 8,5/10.

2 réflexions au sujet de « SWISS ARMY MAN (2016) »

Laisser un commentaire