The Boyfriend – Pourquoi lui ? (2017)

Date de sortie 25 janvier 2017 (1h 52min)
De John Hamburg
Avec James Franco, Bryan Cranston, Megan Mullally
Genre Comédie
Nationalité Américain

Alors avec cette pure comédie américaine, ça démarrait très mal pour moi. Déjà en voyant l’affiche je ne pouvais que me dire  » Mais que va foutre James franco dans ce truc? »; mais pire, je me disais aussi « mais que fait Bryan Cranston là-dedans? Pourquoi a-t-il accepté ça? »…
Parce que James Franco, à la limite, ok, d’accord; mais ce cher Bryan…Dans une comédie qui semble si cliché, si fade, si consensuelle…Et en voyant la bande annonce, je n’ai pas été rassuré, loin de là!
Le pitch: un père très proche de sa fille n’accepte pas le richissime gendre qu’elle a choisi d’épouser. Un nouveau riche issu du milieu geek des jeux vidéo semblant complètement immature, vulgaire et pas autonome pour un sou.
Avec une histoire convenue comme celle-là on peut déjà deviner tout le film. Le père va refuser ce jeune homme en bloc. Malgré ses défauts évidents, on va voir que le jeune homme a un cœur en or et qu’après moult péripéties plus ou moins drôles, le père va réaliser qu’il est dans l’erreur et l’accepter au sein de sa famille dans un happy-end bien américain. Cousu de fil blanc. Sans intérêt. Un déroulement déjà vu maintes fois pour le même genre de comédies qui fonctionnent sur l’opposition de deux manières de vivre, deux générations, etc, etc…
Et bien, devinez quoi?
Le film se déroule exactement comme ça!

Néanmoins, il n’est pas la catastrophe que j’attendais. Pour simplement une bonne chose. Ses acteurs principaux.
J’ai toujours trouvé qu’un acteur savait montrer réellement son talent à travers les comédies. Il est effectivement très difficile d’être crédible dans une comédie balourde où les situations les plus absurdes s’enchaînent pour nos personnages.
Là où un Franck Dubosc serait en constante représentation, à surjouer des personnages de ses one men show sans grandes nuances; un véritable acteur sait être subtil et rendre crédible la situation qu’il vit.
Et Cranston (que l’on savait parfait dans la gestion de scènes comiques grâce à Malcolm) excelle dans cet exercice. Il joue un père de famille désabusé par les choix de sa fille et est au bord de la dépression matinée d’un léger pétage de plomb en option sans trop en faire. Il est bon et convaincant. Son jeu est nuancé, il n’en fait pas trop et sait laisser la drôlerie se jouer à l’écran sans cabotiner à outrance.
Il en va de même pour James Franco qui est aussi assez exemplaire dans le rôle de ce personnage déconnecté des réalités.
Le film tient donc pour son duo de comiques solide. Et d’ailleurs toute comédie qui repose sur une confrontation entre deux acteurs se tient uniquement grâce aux prestations de ceux-ci. Ici, c’est un sans faute.
Les personnages secondaires sont un peu effacés. Si certains peuvent se révéler assez drôles, d’autres peuvent être plutôt exaspérants. Moi, le majordome allemand avec l’accent aux relents racistes m’a saoulé par exemple.

Et c’est bien là tout le problème du film. C’est qu’il est une comédie américaine plutôt calibrée pour un public de jeunes adultes. Avec tout ce que cela inclue comme défauts.
Donc on a droit à un humour assez lourdingue et parfois de très mauvais goûts. Je ne comprend pas pourquoi les américains sont obligés de parler de cul, de bites, de couilles et autres dans leurs comédies pour systématiquement faire marrer. C’est d’une lourdeur!
Le film a ses bons moments. J’ai rigolé sur plusieurs scènes (bien plus que ce à quoi je m’ attendais) mais à chaque fois un bon moment est très vite contrebalancé par une scène balourde en dessous de la ceinture ou gratuitement vulgaire. A croire que le sujet du sexe est tellement tabou dans ce pays que se lâcher dessus dans un film prête forcément à rire.
Ben sur moi ça ne marche pas. La scène des gros mots est nulle, mal écrite et longue. La scène du caribou dans sa pisse est naze, surtout avec l’option couilles sur la tronche en prime…C’est tout ce qui me gonfle dans ce genre de comédie. La surenchère dans le scato-prout prout- nichon etc,etc…
Qu’est ce qu’ils sont coincés ces américains pour rire dès qu’une femme « mature » se met à fumer un joint et avoir envie de faire l’amour! Trop choquant quoi!
Bref, dommage, car certaines blagues tombent à pic et font mouche.

Au final on a affaire à un film qui se montre tout juste agréable et sympathique à suivre grâce à son duo d’acteurs vedettes. Le reste n’est que surenchère d’assez mauvais goût, scénario ultra convenu, happy-end prévisible et déroulement digne d’un téléfilm de Noël.

Ma note:5,5/10.

3 réflexions au sujet de « The Boyfriend – Pourquoi lui ? (2017) »

  1. L’histoire n’est pas originale certes, mais The Boyfriend – Pourquoi lui ? est une comédie sympa à regarder. Les dialogues sont croustillants, l’humour est au rendez-vous et les acteurs sont au top. Ma note : 6/10.

Laisser un commentaire