VAIANA: LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE (2016)

Film d’animation Disney de la fin d’année 2016, Vaiana se veut comme un hommage à la culture polynésienne et un film au message écologique fort.
Mais qu’en est-il réellement?

Je vais m’épargner la peine de vous conter l’histoire du film tant elle est ponctuée de personnages aux noms bien compliqués à retenir et à écrire. Retenez juste que la petite Vaiana qui n’a pas le droit de quitter son île et de dépasser le récif de corail car papa a décrété que l’océan est dangereux, est choisie par la mer justement pour restituer le cœur de la déesse (artefact magique censé redonner la vie) qu’avait subtilisé puis perdu le demi dieu Maui laissant libre court à un démon d’exercer librement son sombre dessein de détruire la vie. Voilà, en gros, c’est l’histoire. C’est très sommaire mais elle s’avère plus complexe que ça, bref…

Ben je peux vous dire que ce film ne fera pas date dans l’immensité des productions Disney. Démarrant comme une resucée du Roi Lion:  » Tu vois Simba/Vaiana, ce royaume sera plus tard ton royaume. Mais par contre tu ne dois surtout pas aller au delà de ce royaume. Plus loin c’est le territoire des hyènes/l’océan plein de dangers. » « Mais euhh papaaaaaa, je veux découvrir le monde moi!!!! »
Bref, vous l’aurez compris, le début ne m’a pas emballé plus que ça.
Et la suite non plus.
L’histoire peine à décoller et les personnages à devenir attachants je trouve. Maui s’avère assez vite pénible et son rôle mi méchant/ mi gentil au départ est vite saoulant. Si l’on cherche à creuser plus dans le détail l’histoire, on s’y perd assez vite je trouve…Bref, c’était assez fatiguant à suivre pour ma part.
Puis l’éternel personnage qui ne sert à rien de Disney et qui accompagne nos héros juste pour faire le ressort comique est ici assez raté. On a affaire à un coq débile qui suit Vaiana dans ses pérégrinations qui s’avère rapidement usant et limité.
Pourquoi ne pas avoir plutôt pris le cochon du début avec?
Notez le réalisme des films Disney, car une vraie tribu polynésienne aurait depuis longtemps déjà bouffé ce coq et ce cochon et hop; on en parle plus des personnages comiques à la con!!! M’enfin…
La conclusion est d’une mièvrerie à toute épreuve et se devine dès la première minute du film. Et le personnage féminin de Vaiana est plutôt raté. Dans le genre femme forte qui sait se passer des hommes on préférera Mulan dans la même crèmerie et pour ce qui est du message écolo on préférera Pocahontas, toujours dans la même crèmerie.

In « Moana, » Walt Disney Animation Studios’ upcoming big-screen adventure, a spirited teenager named Moana (left) sails out on a daring mission to prove herself a master wayfinder. Along the way, she meets once-mighty demi-god Maui (right). Featuring Native Hawaiian newcomer Auli’i Cravalho as the voice of Moana, and Dwayne Johnson as the voice of Maui, « Moana » sails into U.S. theaters on Nov. 23, 2016. ©2015 Disney. All Rights Reserved.

Le film en lui-même n’est pas mauvais.
Il est juste redondant. On a là un énième film Disney pour enfants identique aux autres. Avec le même déroulement, les mêmes chansons insupportables placées aléatoirement au cours du long métrage et qui agacent, les mêmes questionnements intérieurs de nos héros, bref, tout m’a laissé de marbre.
Heureusement qu’il y a cette réflexion de Maui qui dit à Vaiana: « si tu chantes encore, je te tape! » qui a réussi à m’arracher un sourire.
On est loin d’une bonne surprise comme Les Nouveaux héros par exemple. On nage ici en eaux ultra connues. A peine vu, on attend le prochain long métrage d’animation comme des robots habitués à voir leur Disney chaque année…Celui-ci ne se démarque vraiment pas.

Alors oui, le film marque sa différence car il propose des personnages polynésiens. Il est empli de références à la culture polynésienne. Il a même l’audace de proposer des morceaux chantés en polynésien…Mais cela ne suffit pas à en faire un maître étalon des films d’animation. C’est trop léger en fin de compte.
Puis c’est beau. C’est clair. Chaque année les films d’animation se surpassent graphiquement et nous explosent la rétine. La jungle, l’eau, tout y est magnifique. Mais ça s’arrête là.

Vous l’aurez deviné, cet énième long métrage d’animation ne rentrera pas dans mon haut du panier. Il n’est pas mauvais mais est très oubliable et tellement balisé qu’il se révèle anecdotique pour ne pas dire ennuyeux.
Peut mieux faire.

Ma note:4,5/10.

4 réflexions au sujet de « VAIANA: LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE (2016) »

  1. Je te trouve bien sévère. Certes il n’est pas pour moi du niveau de Zootopie ou du récent Coco mais Vaiana est un modèle sympa pour les petites filles d’aujourd’hui ! Et puis moi, un Disney sans love story, j’achète toujours !

  2. Pour ma part, j’ai plutôt aimé ce film que j’ai trouvé très réussi esthétiquement. Comme le dit Lily, pas de love story, y a une volonté pour Disney de renouveler un peu sa vision de la société dans leurs oeuvres. Et le message écolo est également pipou. Pourtant… je suis d’accord avec ce que tu soulèves. Pourquoi le cochon n’entre pas davantage dans l’intrigue ? Les chansons, dans l’ensemble, bof. Et le tout reste assez simple voire même enfantin.

Laisser un commentaire