WOLVERINE: OLD MAN LOGAN (2008-2009)

Dans un futur proche, dévasté par les pires criminels, les Etats-Unis ne sont plus ce qu’ils étaient. Suite à la victoire des super vilains Marvel, les frontières ont été redéfinies de manière aberrante et la population dépérit, abandonnée par ses nouveaux dirigeants diaboliques.
Wolverine vit désormais dans le désert de Californie avec femme et enfants. Dans cette zone désormais contrôlée par le gang de Hulk (formé par les descendants de Bruce Banner), il n’aspire plus qu’à une vie paisible loin de son existence violente passée au sein des X-Men. Vieillissant, fatigué et rongé par des drames du passé;  il fait profil bas. Nul ne sait ce qu’il est advenu des X-Men.


Après avoir vu Logan, j’ai eu envie de relire le fameux Old Man Logan dont est censé s’inspirer le film. Je dis bien censé car mis à part le côté crépusculaire, un Logan vieilli et amoindri ainsi qu’une ambiance sombre; vous contacterez à la lecture de mon résumé que l’histoire n’a rien à voir.
Ici, point de X-23 ou de Professeur Xavier aux côtés de Logan mais nous avons à la place Oeil de faucon ( ou Hawkeye, oui, oui, le mec des Avengers avec l’arc) qui accompagne notre mutant griffu préféré dans son périple post apocalyptique. Il semblerait qu’il ait réussi à survivre à l’extinction de masse des super héros démarrée lorsque les grands ennemis de toujours (Crâne Rouge, Fatalis, Venom, etc, etc…) ont pris le pouvoir sur le monde.


Je ne dévoilerai pas grand chose sur l’histoire car elle est ponctuée de mystères et de surprises notamment sur le fait de savoir qui contrôle quelle partie du monde, quel héros a survécu, comment les méchants ont pris le contrôle, etc,etc…
Retenez juste que c’est une sorte de road-trip à travers les USA entre Logan et Oeil de faucon. Ils ont une mission à mener et ils vont le faire bien que Logan n’en ait aucune envie.
Les dessins sont juste ce qu’il faut nous présentant des visions apocalyptiques d’un futur sans espoir sur certaines pages édifiantes et Logan n’a jamais semblé si buriné et abîmé par la vie. Chaque planche transpire la dépression et l’apitoiement. L’on ressent aisément nos protagonistes à bout de souffle emplis de désespoir.


Le récit est ponctué de flash-backs nous éclairant peu à peu sur ce qu’il est advenu à Logan cette fameuse nuit au cours de laquelle, 50 ans plus tôt, les héros ont perdu.
Le tout est aussi très graphique. la violence ne nous est pas épargnée et on est loin du comics accessible pour enfant. Le ton de l’histoire nécessitant forcément un traitement plus mature et violent qu’à l’accoutumée.
Il faut dire aussi que le scénariste Mark Millar apprécie la violence à outrance dans ses histoires (Kick-Ass, Wanted, The Authority, Ultimates, Ultimate X-men…)


Le récit se déroule de manière très classique finalement. De plus, il est très court. Plus court que ce à quoi je m’attendais et le tout se lit d’une traite.
Mais il est agréable à suivre et très fluide. Il file droit vers son aboutissement avec une efficacité jusqu’au-boutiste à tel point qu’on finit frustrés tant on aimerait en découvrir plus sur cet univers futuriste du monde Marvel qui semble si intéressant.
Lors des rares pauses dans l’action, on s’intéresse un peu plus à la psyché torturée de Logan. On comprend peu à peu ce qui lui est arrivé et l’on se retrouve plein d’empathie envers lui et compréhensif avec le fait qu’il ne veuille plus sortir ses griffes depuis 50 ans.
L’histoire n’en devient que plus sombre et déprimante en fait. Mais toujours tout en gardant cette dose d’action spectaculaire et viscérale afin qu’on ne s’ennuie pas.


Au final, Old Man Logan n’est pas un grand récit de comics qui révolutionnera le genre. Mais c’est une histoire agréable et prenante qui sonne comme un chant du cygne pour le personnage de Logan. Tiens, comme le film. Une véritable histoire de passionné du personnage qui nous gratifie d’un moment d’anthologie qui entrera dans les annales du héros griffu. Ce n’est ni plus ni moins qu’une proposition très intéressante du personnage. Intéressante au point que Marvel, comme la grande machine à fric opportuniste qu’elle est, a utilisé le personnage et son univers jusqu’à l’écœurement…


Ma note:8/10.

2 réflexions au sujet de « WOLVERINE: OLD MAN LOGAN (2008-2009) »

Laisser un commentaire