Wonder Woman (2017)

Le voilà le premier film de super héros avec une femme en tête d’affiche! (on préfère oublier Elektra et le vieux Supergirl, faut pas déconner non plus…). Et c’est DC Comics qui coiffe au poteau Marvel pour une fois.
De plus, afin d’affirmer cette volonté de mettre une avant un personnage féminin, la réalisation du film a été confiée à une femme, Patty Jenkins.
Initiative plutôt sympathique de la part de DC. Alors est ce que ce premier essai avec une super héroïne est réussi?

 

Et bien plutôt oui.

 

Alors, déjà c’est une origin story comme on en a déjà tant vu chez la concurrence. Tout y est. L’histoire est donc plutôt convenue et les écueils de ce genre de film se retrouvent dans ce long métrage. On ne peut y échapper semble-t-il.
Malgré cela, le film reste très agréable à suivre. Surtout sa première partie.

 

Pourquoi? 

 

Parce que cette origin story ne manque pas d’humour. Découvrir le monde à travers les yeux de Diana Prince est vivifiant. Elle dégage une candeur et une naïveté face à un environnement qu’elle découvre qui prêtent à sourire. Le tout avec une bonne dose de féminisme car Wonder Woman de par certaines réflexions n’hésite pas à mettre en avant la lâcheté des hommes et les nombreuses absurdités d’une société patriarcale.

 

Tout cela se déroulant au début du vingtième siècle pour grossir le trait d’un monde où les femmes ne sont pas prises au sérieux. C’est drôle, vraiment.

 

Après, l’humour n’est pas qu’une totale réussite non plus. Comme on a pu souvent le constater chez les rivaux Marvel, il se fait parfois lourd et mal placé…Les désidératas du cahier des charges digne d’un bon divertissement familial dirons nous.

 

En ce qui concerne le côté divertissement familial; j’ai pu noter que jamais la guerre 14-18 était aussi clean. La sale guerre apparaît bien propre dans ce divertissement. Pas une goutte de sang, rien. le tout étant très aseptisé. C’est toujours le cas pour ce genre de film mais face aux horreurs que le film cherche de plus à bien appuyer cela fait légèrement tâche…

 

Mais ces quelques défauts (inévitables? Peut-être...) ne gâchent pas le plaisir de ce film qui est certainement le meilleur de l’univers étendu DC Comics. Scénaristiquement, je donnerai la préférence à Batman V Superman, idem niveau ambiance et réalisation; mais ce Wonder Woman est bien mieux maîtrisé et géré sur sa durée et ses personnages sont loin d’être aussi débiles qu’ont pu l’être les deux gros bourrins de l’écurie dans leurs films respectifs…

 

Bref, c’est le film le plus présentable de la licence.
Bravo à Patty jenkins qui a su capturer le côté iconique de Wonder Woman (la scène du No Man’s land rend parfaitement hommage au personnage et se paye même le luxe de définir idéalement l’image du super héros américain totalement altruiste et courageux) et bravo aussi à Gal Gadot qui incarne à merveille notre semi déesse.

 

Le reste des acteurs étant plutôt convaincant aussi même si dans la bande de Diana j’ai eu beaucoup de mal avec le mytho indien d’Amérique là…
La musique reste dans la tête (ce qui de plus en plus rare pour ce genre de film je trouve) et réentendre la compo attribuée à Wonder Woman déjà entendue dans Batman V Superman est toujours aussi jouissif.

 

Mon gros point noir reste la dernière partie du film.
Comme toujours avec DC on a droit a un combat dantesque (même divin, ce qui semble être le leitmotiv de DC; ramener des êtres aux pouvoirs cosmiques à dimension humaine) dans une bouillie visuelle d’effets spéciaux grotesques avec un méchant tout aussi grotesque.
Non mais sérieusement, Arès quoi… Quel look à la noix! Cette fusion d’Hercule Poirot avec Sauron là, juste non!!!

 

Puis la conclusion est d’une telle niaiserie que le misanthrope en moi a vite décidé de se rallier aux idées du méchant du film. Ahlala, ce genre de film a toujours une morale culcul mais là c’est clairement trop niais. Aaaaarggghhhhhh!!!!!!

 

Pour finir, Wonder Woman est une réussite agréable à regarder. Sans prétentions mais solide, cette oeuvre fleure bon le féminisme et réhabilite une image de femme forte dans un milieu ô combien machiste et cela fait évidemment plaisir.
N’hésitez pas à le regarder, on est plutôt dans le haut du panier du genre super héroïque ici.

 

Ma note: 7,5/10.

2 réflexions au sujet de « Wonder Woman (2017) »

Laisser un commentaire